🕙: 3 min.
image_pdfimage_print

3. Si je ne me connais pas moi-même, puis-je être libre de choisir ?

Chers jeunes,
c’est une grande joie pour moi d’accueillir et de partager vos préoccupations vocationnelles. Vous vivez une très belle période de votre vie, vous ressentez profondément le désir de vivre pleinement et, devant vous, tous les chemins pour y parvenir sont ouverts. Ayez le courage de chercher patiemment et, surtout, de prendre la décision qui comblera vos aspirations avec le bonheur le plus vrai. Ce n’est pas une tâche facile : elle implique d’assumer sa propre fragilité et de découvrir la vérité fondamentale que la vie est un don merveilleux qui nous a été offert, un don mystérieux qui nous dépasse.
Dieu nous a donné la vie et la foi. La vocation chrétienne est précisément la réponse à l’appel à la vie et à l’amour avec lequel Dieu nous a créés. Nous sommes appelés à être des enfants de Dieu et à vivre comme des enfants, en ressentant et en agissant dans l’amour que Dieu a répandu dans nos cœurs. Nous sommes appelés à être ses disciples et à l’être avec passion. En y répondant, nous trouvons le chemin du vrai bonheur.
Ce que nous recherchons, ce que nous voulons être, a pour base et fondement ce que nous sommes. En partant de l’acceptation aimante de ce que nous sommes, le Seigneur nous appelle à construire notre identité. Nous pouvons difficilement vivre seuls cette recherche et cet effort. Nous avons la grande chance que Jésus lui-même veuille nous accompagner. Gardez toujours Jésus près de vous, comme votre compagnon et votre ami. Personne d’autre que lui ne peut vous aider à trouver le chemin de Dieu et à être heureux. À ses côtés, en l’invoquant avec simplicité et avec beaucoup de confiance, vous pourrez mieux découvrir le sens de l’existence et de votre vocation.
Chercher sa vocation signifie se préoccuper de la manière de répondre au rêve de Dieu pour soi. C’est par lui que vous avez été créé et que vous avez rêvé. Quel est le rêve de Dieu pour votre vie ? Et comment pouvez-vous répondre à ce rêve ? Que ce soit toujours la volonté de Dieu, la volonté divine, qui guide votre vie. Cherchez, aimez et efforcez-vous de faire la volonté de Dieu. Il vous a donné la vie pour que vous la donniez, pour que vous la partagiez, pour que vous la transmettiez, et non pour que vous la gardiez pour vous. À qui voulez-vous donner votre vie ? Elle a une destinée divine. Par amour, vous avez été créés à l’image et à la ressemblance de Dieu et Lui seul comblera votre désir de bonté, de bonheur et d’amour.
La première et la plus importante des tâches qui vous incombent est de découvrir et de construire votre vocation. Ce n’est pas quelque chose d’établi dès le départ, à l’avance. Elle est le fruit de la liberté, d’une liberté qui se construit lentement, capable de s’aventurer sur le chemin du don de soi. Ce n’est qu’avec une grande liberté intérieure que l’on peut arriver à une décision vocationnelle authentique. La liberté et l’amour, en effet, sont les deux grandes ailes pour affronter le chemin de la vie, pour la donner et la délivrer.
Je termine en vous assurant que je me souviendrai toujours de vous et que je vous recommanderai au Seigneur, afin qu’il vous accompagne, vous guide et oriente votre vie sur le chemin de la grâce et de l’amour. De votre côté, cherchez toujours le bon Jésus, ayez-le comme ami de votre âme, invoquez-le, partagez avec lui vos peines, vos angoisses, vos soucis, vos joies et vos tristesses. Et osez vous engager sérieusement pour Lui et pour Sa cause. Il vous attend.


Office de l’Animation Vocationnelle