🕙: 5 min.
image_pdfimage_print

En Pologne, il existe un lieu, peut-être unique, où les salésiens s’occupent de jeunes issus de différents milieux sociaux. Des enfants et des jeunes des zones urbaines et rurales, riches et pauvres, handicapés, abandonnés par leurs parents, marginalisés se réunissent dans une même œuvre. Certains étudient à l’école, d’autres ont trouvé ici un foyer, une cour, un lieu de rencontre avec Dieu. Depuis vingt-cinq ans, l’Institut salésien de Tarnowskie Góry est une seconde maison non seulement pour les jeunes, mais aussi un lieu où se mêlent différentes réalités, soutenant l’homme, chaque homme.


Une brève histoire
Tarnowskie Góry est une ville de soixante mille habitants située en Haute-Silésie, une région très particulière sur la carte de la Pologne en raison de sa culture originale, de son dialecte et de ses nombreuses traditions. C’est une ville à l’histoire riche, dont les origines sont liées aux mines d’argent qui y étaient exploitées de la fin du XVe siècle jusqu’au début du XXe siècle. Le dévouement au travail et la fidélité aux traditions caractérisent encore aujourd’hui les habitants de cette région.

Les salésiens de la province de Wroclaw (PLO) sont arrivés à Tarnowskie Góry au tournant des années 1998-1999 pour reprendre les bâtiments de l’ancien institut de rééducation pour handicapés, situé dans un magnifique parc naturel connu sous le nom de Parc de Repty. Le parc appartenait à la riche famille Donnersmarck, qui y a construit un palais et un bâtiment pour les domestiques. Après la Seconde Guerre mondiale, le palais a été détruit et à sa place, un hôpital a été aménagé pour les ouvriers de la mine victimes d’accidents. Le bâtiment des domestiques a été agrandi et un établissement a été créé pour la réhabilitation et réadaptation des ouvriers et autres personnes handicapées. Avec le temps, cette institution s’est appelée l’Institut de rééducation pour les handicapés et a été confiée aux Salésiens. Une fois achevés les travaux les plus nécessaires, la présence salésienne dans la ville a été solennellement inaugurée le 30 septembre 1999. Il s’agit d’une présence particulière, car ce n’est pas seulement une école salésienne avec oratoire, mais toute une structure nécessaire à l’accueil et à l’intégration des personnes handicapées.

La structure de l’Institut
Aujourd’hui, la structure de l’Institut salésien comprend :
– une école primaire et secondaire avec 633 élèves pour l’année scolaire 2023-2024 ;
– une école d’environ 50 élèves pour personnes ayant des besoins spécifiques avec un internat, principalement pour handicapés, où vivent 30 élèves ;
– un centre de soins pour personnes handicapées, avec près de 40 personnes ;
– un centre de rééducation, qui fournit chaque année près de 870 services de rééducation à près de 530 jeunes mineurs ;
– un oratoire, où environ 70 jeunes reçoivent une formation ;
– un centre d’accueil, qui reçoit divers groupes pour des retraites ou des activités récréatives.
Plus de 150 personnes travaillent dans l’Institut, s’occupant quotidiennement des jeunes.

Les écoles
La contribution des écoles réside dans les élèves et dans les enseignants. Les écoles de l’Institut emploient des enseignants qui, en plus de leur formation spécialisée, possèdent des qualifications en pédagogie spécialisée et en thérapie. Les compétences de ces enseignants répondent aux besoins particuliers des élèves souffrant de handicaps physiques et de difficultés d’apprentissage spécifiques, qui ne manquent pas dans les écoles salésiennes de Tarnowskie Góry. Les enseignants sont créatifs, ils améliorent constamment leurs compétences et ont beaucoup d’expérience dans leur travail.

Le programme éducatif des écoles s’inspire des principes du système éducatif salésien. En même temps, le programme définit la spécificité de l’école catholique et salésienne, qui fonde ses activités éducatives sur les valeurs chrétiennes. En particulier, les jeunes sont formés à l’acceptation et à la formation d’eux-mêmes en fonction de leurs capacités et des limites liées au handicap ; à la bienveillance et à la tolérance à l’égard des visions du monde, de la religion et de la race ; à vivre et à agir conformément aux enseignements de l’Église catholique ; au patriotisme et au souci du bien commun ; à la sensibilité au sort d’autrui ; à la préparation à la vie professionnelle, familiale et personnelle ; à la vérité, à l’indépendance et à la responsabilité ; à la communion avec la nature et à l’utilisation de ses biens ; au développement de la culture personnelle.

École pour personnes à besoins spécifiques avec internat

L’école avec internat pour personnes ayant des besoins spécifiques accueille des élèves handicapés de toute la Pologne. L’objectif de l’école et de l’internat est de permettre aux élèves de recevoir une éducation adaptée à leurs capacités et d’assurer une prise en charge éducative globale, de permettre la participation à la réadaptation thérapeutique et sociale et de préparer les élèves à une participation autonome à la vie sociale. Cette partie de l’œuvre salésienne à Tarnowskie Góry actualise la dimension familiale de manière particulière selon les critères du système préventif de Don Bosco et sensibilise l’ensemble de la communauté aux jeunes en difficulté.

Centre d’assistance pour les personnes handicapées
Le centre d’assistance aux personnes handicapées est un établissement public de l’œuvre salésienne qui assure les tâches de réadaptation sociale et professionnelle. Il aide au développement général en améliorant la capacité des adultes à fonctionner de manière aussi autonome et active que possible dans leur environnement. Les activités de réadaptation sont adaptées aux capacités et compétences individuelles des participants. Ceux-ci ont accès à des ateliers thérapeutiques équipés de manière appropriée et dirigés par des thérapeutes et des instructeurs qualifiés.

Centre de réhabilitation
Il s’agit d’une institution créée pour offrir des activités thérapeutiques et de réadaptation permanentes et complètes aux élèves handicapés et aux élèves ayant des besoins particuliers. C’est un avantage incontestable de l’Institut salésien, car les jeunes qui ont besoin de rééducation peuvent en bénéficier sur leur lieu d’étude et de résidence et à des moments coordonnés avec les activités scolaires.

L’oratoire

L’oratoire est la concrétisation de l’idée fondamentale de Don Bosco : créer pour les jeunes un environnement qui soit à la fois maison, école, terrain de jeu et église. Il offre aux élèves et aux responsables du centre, ainsi qu’aux enfants et aux jeunes de l’extérieur, la possibilité de bien occuper leur temps libre, de développer leurs compétences sociales, artistiques et intellectuelles, de les éduquer à être actifs et à agir pour le bien des autres, et de leur donner la possibilité d’approfondir leur vie spirituelle. Les jeunes, en particulier les écoliers, sont formés pour être de “bons chrétiens et d’honnêtes citoyens” dans la vie adulte ; ils participent à la formation dans la communauté locale, mais aussi au niveau de la province de Wroclaw. Ils offrent un service aux plus jeunes à l’école et en dehors de l’école, y compris durant l’été.

L’hospitalité
Le Centre constitue un lieu d’accueil pour les hôtes qui souhaitent se reposer, se ressourcer spirituellement et profiter de la beauté de la campagne environnante. En effet, tout au long de l’année, l’Institut accueille divers groupes, notamment ceux qui souhaitent vivre des moments de formation ou de retraite.

La colline des Béatitudes, où se réalise le rêve de Don Bosco
Le cœur de l’œuvre salésienne de Tarnowskie Góry est une chapelle dédiée à Don Bosco. Sur l’autel, une statue de l’éducateur turinois indique à saint Dominique Savio le but à atteindre : le ciel. En effet, l’objectif de l’activité salésienne à Tarnowskie Góry est l’éducation par l’évangélisation et l’évangélisation par l’éducation. Il est intéressant de noter que l’institut est situé sur une colline. C’est en quelque sorte la “colline des Béatitudes” : c’est ici que Dieu bénit vraiment les jeunes, c’est ici qu’il leur enseigne le mode de vie selon les Béatitudes de l’Évangile, à travers les mains des enseignants et des éducateurs. Sur cette colline, chaque jour, le rêve de Don Bosco se réalise, même si parfois il doit se réaliser sur un chemin parsemé d’épines, comme il l’a lui-même rêvé : “Voici ton champ, voici où tu dois travailler. Rends-toi humble, fort et robuste (…). En temps voulu, tu comprendras tout”.


p. Krystian SUKIENNIK, sdb